Nouvelle-Calédonie / Faits Divers - Article du 29.11.2005

  Un plongeur mordu par un requin à Maré

La plage de Nali, Emile et ses amis la connaissent bien. Ils y ont leurs habitudes de pêche. Les requins aussi. Mais jusqu’à présent, la cohabitation n’avait jamais posé de problèmes. « On prend nos précautions et on s’en est toujours tiré sans ennui », confirme le pêcheur. Jusqu’à la nuit de jeudi à vendredi dernier, alors que les pêcheurs se livraient à une plongée de nuit.
Mordu à l’avant-bras
Il est approximativement 20h30. Émile a un poisson à la ceinture et vient d’en piquer un autre. Il se dirige vers la poubelle pour y déposer sa prise. Au moment où il s’apprête à lâcher le poisson, il ressent une douleur à l’avant-bras. Son premier réflexe est de retirer vivement sa main. C’est alors qu’il est violemment mordu. La mâchoire de l’animal se referme sur l’avant-bras de l’infortuné pêcheur, plantant ses dents dans la chair puis lâchant brusquement prise.
Garrot de fortune
« J’ai tout lâché, j’ai compris que je saignais. Mes amis étaient trop loin. Je me suis saisi d’un sandow pour en faire un garrot et j’ai nagé le plus vite que j’ai pu pour me mettre à l’abri », raconte le plongeur. Parvenu sur le rivage, il réussira à regagner son véhicule puis le dispensaire, avec une plaie d’une quinzaine de centimètres à l’avant-bras. Le médecin lui posera neuf points de suture et lui prescrira un arrêt de travail de quinze jours. « Je pense qu’il en voulait au poisson. Quand il a senti qu’il y avait autre chose sous ses dents, il a relâché. S’il en avait eu après moi, il aurait croqué. Or seule sa mâchoire supérieure s’est plantée dans mon bras », raconte, lucide, le plongeur. Toutefois, cet habitué de la pêche sous-marine s’étonne de l’agressivité des requins. « C’est étrange, ils se jettent littéralement sur le poisson. Et ça, c’est nouveau », explique-t-il.


S.R.


. Tous droits de reproduction réservés